L’élaboration de la stratégie pour la filière conchylicole en Occitanie est lancée

 

Quel avenir pour la profession conchylicole à moyen et long terme ? Face aux enjeux liés au changement climatique, aux questions sanitaires, au vieillissement de la profession… le CRCM veut apporter une réponse collective et structurée pour disposer d’une vision claire des actions à engager. Le CRCM a donc lancé l’élaboration d’une stratégie pour la filière à l’horizon 2030.

Après consultation, la Chambre d’agriculture a été désignée pour accompagner le CRCM dans ce projet. Sa connaissance du territoire, des structures collectives et des exploitants ainsi que son expertise technique seront un atout.

L’autre levier que le CRCM souhaite actionner est le terrain. « Les professionnels doivent être le plus largement possible associés à cette action », insiste le président Patrice Lafont. Une cinquantaine de rencontres individuelles avec des conchyliculteurs des 5 ports de la région (lagune de Thau, Frontignan, Leucate, Vendres, Gruissan) est ainsi prévue. Ces entretiens seront conduits sur la base d’un questionnaire élaboré conjointement par la Chambre d’agriculture et le CRCM. Six thématiques ont été ciblées :

  • Installation/transmission
  • Questions foncières
  • Diversification, valorisation, commercialisation
  • Environnement, sanitaire
  • Promotion/ communication
  • Recherche et développement

Ces thématiques pourront être élargies à d’autres questions sur la gouvernance de la filière méditerranéenne notamment. Dans ce domaine, la Chambre d’agriculture s’inspirera des autres bassins conchylicoles et des échanges avec les syndicats portuaires et les institutionnels afin de proposer un plan d’action pour une nouvelle gouvernance.

L’ensemble des réponses servira de base à l’organisation de réunions collectives (une par port). Ces rencontres se voudront conviviales et productives. Une animation spécifique sera proposée pour assurer la participation la plus large possible des conchyliculteurs.

La synthèse de l’ensemble de ces travaux complétée par des entretiens d’experts ou acteurs de la recherche et une synthèse bibliographique et statistique permettra l’élaboration de la stratégie. Le projet mettra en perspective les atouts, faiblesses, opportunités et menaces de la filière. Les résultats de l’étude seront présentés fin 2019. Ils serviront à l’élaboration d’un programme d’actions qui sera décliné dans un contrat de filière régional proposé par la présidente Carole Delga.