Zones conchylicoles : le scénario sur le schéma d’aménagement est choisi

Mardi 19 mars, les représentants du CRCM et plusieurs présidents des ports conchylicoles ont exprimé leur préférence face aux 3 choix de scénarios proposés par le cabinet d’études en charge du projet de schéma d’aménagement des zones conchylicoles du bassin de Thau.

Lancée début 2018 sous le pilotage du SMBT, l’étude sur le schéma d’aménagement des zones conchylicoles arrive à son terme.

Mardi 19 mars, trois scénarios ont été proposés au comité technique chargé de suivre l’étude :

Scénario 1 : prioritaire pour les conchyliculteurs et faisant l’unanimité car étant le plus pragmatique, ce scénario vise une remise à niveau des équipements vétustes (voirie, stationnement, éclairage, signalétique…) sans réorganisation spécifique des zones conchylicoles. Moins ambitieux que les deux autres, il a cependant le grand intérêt de garantir que chaque zone remplisse les fonctionnalités de base pour la production.

Scénario 2 : cette option va plus loin en optant pour le remembrement de certains mas. Il fait suite à un constat du diagnostic qui révèle à la fois un besoin d’agrandissement des superficies des mas (agrandissement, stockage…) et un besoin de repenser l’occupation de l’espace par rapport aux nouvelles pratiques. Paradoxalement, le diagnostic a également fait état d’une déprise et de vacances des mas et révélé un phénomène de changement de destination. Ce scénario vise donc à permettre aux entreprises de se doter des moyens d’évoluer en terme de foncier.

Scénario 3 : Ce scénario veut répondre à des attentes spécifiques en fonction des zones conchylicoles. Certaines zones sont davantage favorables à une diversification et une ouverture sur la dégustation et d’autres davantage tournées vers la production pure. Il propose donc de spécialiser certaines zones en optimisant le potentiel de chaque port par un fléchage des investissements publics adaptés aux spécificités de chaque zone.

Ces trois propositions de scénarios font suite à de nombreuses réunions de concertation (40 rendez-vous individuels, 14 réunions collectives par port conchylicole).

Lors du Comité de pilotage du 19 mars qui a réuni l’Etat, la Région, le Département, Sète agglopôle Méditerranée, les communes de Loupian, Bouzigues, Mèze et Marseillan ainsi que le Cépralmar, la coopérative des 5 ports, les présidents des syndicats portuaires et le SMBT, les professionnels ont opté pour le scénario 1 tout en montrant un intérêt pour certains aspects des deux autres scénarios proposés.

Le cabinet d’étude, qui accompagne le SMBT sur cette étude, va maintenant procéder à la programmation, au phasage et au chiffrage des travaux.

Les maîtres d’ouvrage potentiels seront ensuite sollicités : Etat, Région, Département, Sète agglopôle Méditerranée, communes… pour la prise en charge des travaux.

Afin de ne pas abandonner définitivement les perspectives retenues dans le cadre des scénarios 2 et 3, des travaux optionnels seront chiffrés et déclenchés au cas par cas en fonction des attentes des professionnels.

Les options retenues seront également mises en cohérence avec la stratégie conchylicole en cours d’élaboration par le CRCM qui doit préciser les attentes des professionnels pour les années à venir.

Ces différentes actions seront inscrites au prochain Contrat de transition écologique du territoire de Thau en cours d’élaboration.